La crémation devient la nouvelle norme pour les plans de fin de vie

Dans de nombreux pays du monde, les gens choisissent de plus en plus la crémation au lieu de l’enterrement traditionnel, ce qui en fait la nouvelle norme pour les plans de fin de vie selon des nouveaux rapports du secteur funéraire.

La demande de crémation (l’action de brûler le corps des morts, généralement après une cérémonie funéraire) continue de dépasser celle de l’enterrement traditionnel dans de nombreux endroits. Selon un rapport de la l’Association National Funéraire de 2019, plus de la moitié des personnes décédées aux États-Unis sont aujourd’hui incinérées, contre un taux estimé à seulement 4% dans les années 60.

 

Pourquoi la crémation gagne en popularité

La crémation gagne en popularité pour plusieurs raisons.

Premièrement, le monde manque d’espace pour enterrer les morts. Dans certaines parties du monde, comme au Japon, à Hong Kong et en Suisse, la crémation a déjà atteint près de 85 à 100%. Outre la question de la diminution de l’espace terrestre, qui dure depuis un certain temps déjà et qui affecte profondément des pays comme le Royaume-Uni, l’Australie et le Japon, la crémation est également beaucoup plus économique, ce qui explique son augmentation au cours de la dernière décennie.

Le coût moyen d’une crémation de base aux États-Unis, sans heures de visite, service commémoratif ou tout autre ornement d’un enterrement traditionnel, est d’environ 2 400 $ (2 160 € ). En comparaison, le coût moyen d’un enterrement avec un le cercueil et les services funéraires complets sont d’environ 7 400 $ (6 500 €).

L’augmentation est en partie due au fait que la crémation est moins chère, mais les gens expriment également leur désir de laisser une empreinte environnementale plus petite sur la planète. La crémation est une pratique beaucoup plus écologique que les enterrements traditionnels, car ces derniers utilisent une quantité incroyable de ressources et de produits chimiques. La vérité est que les gens mènent des styles de vie plus durables pendant qu’ils sont en vie et ils commencent à penser la même chose pour leur propre mort: quelle marque veux-je laisser quand je ne serai plus là?

Si nous pouvons changer notre façon de penser à la mort et de prendre le temps d’y penser pendant que nous sommes en vie, nous pouvons choisir des alternatives d’enterrement beaucoup plus écologiques (et thérapeutiques) telles que le choix d’une urne biodégradable pour vous retourner à la nature en tant qu´arbre. Chez Bios, notre plus grand rêve est de transformer les cimetières en forêts partout dans le monde.

 

La crémation est devenue culturellement plus acceptable

La crémation est généralement devenue plus acceptable culturellement. Les recherches de l’association ont révélé que la proportion de personnes de plus de 40 ans qui considèrent qu’il est important d’avoir un aspect religieux dans le cadre des funérailles est passée d’environ la moitié de ce qu’elle était en 2012, à 35% en 2019.

La Grèce est un excellent exemple de la façon dont les choses évoluent rapidement. Étant un pays très religieux, la crémation n’était accessible à ses résidents que récemment, bien que la pratique de la crémation ait été légalisée il y a treize ans. Pendant des décennies, les Grecs qui voulaient une crémation pour leurs êtres chers devaient partir à l’étranger. La Bulgarie était le pays le plus proche où la crémation est autorisée.

Cependant, en mars 2019, la Grèce a fait un grand pas vers l’ouverture de son premier crématorium, approuvant un décret qui ouvrait la voie à la construction d’une installation d’incinération à Athènes malgré les critiques persistantes de l’église orthodoxe. Et en octobre de la même année, le premier crématorium du pays a ouvert ses portes.

Nous parlons d’un pays qui a un besoin urgent d’alternatives d’enterrement. Les cimetières grecs sont extrêmement surpeuplés, reflétant la population urbaine croissante du pays depuis les années 1950. Avec les espaces dans les cimetières en si grande demande, les corps sont souvent exhumés après trois ans afin que les parcelles puissent être libérées pour d’autres cadavres.

 

Bios Urn Blog: Cremation is growing and becoming the new norm around the world - Biodegradable urn to plant a tree / La cremación se está convirtiendo en la nueva norma en todo el mundo: la urna biodegradable para plantar un árbol. Urna Bios / La crémation devient la nouvelle norme mondiale: l'urne biodégradable pour planter un arbre. Urna Bios

Source: wikimedia.commons

 

Le Premier ministre du pays, Alexis Tsipras, a décrit la mesure comme « l’une des réformes les plus importantes et nécessaires », et le maire de la ville, Giorgos Kaminis, a déclaré qu’il s’agissait d’une « étape historique, remplissant l’obligation de l’État envers droits fondamentaux des citoyens.  »

Ce cas est très inspirant pour d’autres pays du monde avec des normes religieuses et sociales strictes. Les Grecs ont dû défier leur propre église pour approuver le premier crématorium du pays, modifiant ainsi le système établi et le statu quo, tout comme Urne Bios® l’a fait il y a plus de 20 ans en créant la première urne biodégradable au monde conçue pour faire pousser un arbre. À l’époque, il n’y avait rien de semblable dans le secteur.

 

Les prévisions pour l’avenir

La crémation est en augmentation et devrait atteindre 79% en 2040, tandis que le taux d’inhumation traditionnel n’est prévu qu’à 15,7%, ce qui signifie que « la crémation n’est pas une tendance passagère » selon le rapport de 2019: c’est désormais la nouvelle norme, mise en mouvement par l’évolution des préférences des plans de fin de vie des baby-boomers. En Espagne, l’incinération continue de gagner du terrain année après année par rapport à l’enterrement traditionnel, un pays aux convictions religieuses importantes. En 2018, plus de 41% des morts ont été incinérés (contre 16% en 2005) et on estime que cela atteindra 60% en 2025.

C’est une bonne nouvelle pour la planète, car seuls les cimetières aux États-Unis déversent plus de 4 millions de gallons de liquide d’embaumement et 64 000 tonnes d’acier dans le sol chaque année, ainsi que 1,6 million de tonnes de béton pour le processus d’inhumation (l’enterrement d’un cadavre dans un cercueil dans le sol). Sans oublier qu’un enterrement traditionnel utilise également des centaines de kilos de bois. Les cimetières traditionnels n’ont certainement pas été conçus pour l’avenir, ça c’est sûr!

Ce qui est clair, c’est que l’ancienne structure funéraire ne sert plus les gens ni l’environnement, et la seule voie solution est l’innovation. Ce n´est ainsi pas étonnant que les alternatives écologiques ont considérablement augmenté ces dernières années.

Selon le documentaire « Six New Ways to Die » de HBO, le fait qu’un plus grand nombre d’Américains choisissent des crémations plutôt que des enterrements plus chers entraînera également des perturbations majeures pour le secteur des funérailles qui représente près de 16 milliards de dollars par an. À mesure que les baby-boomers approchent de la mort, ils prennent le contrôle de la façon dont la fin de vie est reconnue et c’est quelque chose dont nous ne pouvons qu’être reconnaissants chez Urne Bios®.

Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est que les cimetières évoluent plus rapidement et acceptent de nouvelles options d’enterrement alternatives afin que les gens aient des options plus facilement accessibles au lieu d’avoir à faire toutes leurs propres recherches.

 

Bios Urn Blog: Cremation is growing and becoming the new norm around the world - Biodegradable urn to plant a tree / La cremación se está convirtiendo en la nueva norma en todo el mundo: la urna biodegradable para plantar un árbol. Urna Bios / La crémation devient la nouvelle norme mondiale: l'urne biodégradable pour planter un arbre. Urna Bios

Source: Bios Urn®

La crémation me convient-elle?

La mort arrive très vite. On n’y pense pas vraiment avant que cela arrive. Et puis généralement on tombe dans la tradition et on appelle une entreprise funéraire et on s’emboîte dans cette routine car c’est la norme. Cependant, nous sommes les plus grands défenseurs de notre famille et de nous-mêmes.

N’oubliez donc pas que ce n’est pas mal d’être différent et de faire tout ce qui vous rend heureux. Vous avez tout le droit au monde de faire quelque chose hors de l’ordinaire, quelque chose qui n’est pas traditionnel dans votre pays, de célébrer et d’honorer la vie de quelqu’un que vous aimez comme vous le souhaitez. Nous pouvons faire les choses qui comptent vraiment pour nous et continuer d’avoir le soutien de la famille et de notre communauté. Vous pouvez parler de ce que vous voulez après votre mort. Vous faites bien d’avoir ces conversations.

La mort n’a pas à être effrayante. Restez fidèle à ce que vous voulez et faites ce que vous devez faire pour y arriver.

 

Que pensez-vous du fait que la crémation augmente tellement? Comment se passent les choses dans votre pays? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous. Nous serions ravis de savoir ce que vous pensez.

Pour être informé(e) des dernières nouvelles et actualités d´Urne Bios®, vous pouvez nous suivre sur nos réseaux sociaux Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest et YouTube!

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir toutes les nouvelles de Bios®.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *