Les Cimetières Doivent Évoluer et Accepter De Nouvelles Options d’Enterrements Alternatifs

Quand Hélène Blondin est décédée, sa famille a choisi d’utiliser une Urne Bios ®, car ils estimaient que c’était une façon appropriée de se souvenir d’elle après la vie, et que ce serait un beau mémorial. Ils voulaient utiliser l’urne Bios ® dans un cimetière au Québec.

Le Québec est devenu de plus en plus strict sur l’enterrementt des urnes biodégradables au cours des dernières années et vient également d’adopter une loi qui réglemente davantage la dispersion des cendres. La résidence de Blondin à Rouyn-Noranda compte près de 11 cimetières et aucun d’entre eux n’accepte la plantation d’une Urne Bios ®. Selon une représentante de la ville de Rouyn-Noranda, Lise Paquet, elle estime qu’il y a trop de «questions sans réponse» sur les urnes biodégradables, et c’est la raison pour laquelle elles ne permettent pas leur plantation.

Après avoir lu cet article sur CBC, nous avons contacté Lise Paquet et tenté de prendre contact afin de pouvoir répondre à certaines de ces questions. Nous n’avons jamais eu de retour.

L’Urne Bios ® a été utilisée dans le monde entier dans divers endroits et lieux, y compris de nombreux cimetières « verts » naturels et dans des forêts funéraires. Ce qui nous est devenu clair au cours des dernières années, c’est que certaines personnes, cimetières et associations funéraires ont rapidement adopté ces changements, tandis que d’autres ont refusé.

 

Les cimetières doivent évoluer et accepter de nouvelles options d’inhumation alternatives.

L’évolution est une étape nécessaire vers la progression. S’il y a quelque chose que nous avons appris en tant qu’espèce et en tant que peuple, c’est que le changement est la force motrice de la société et que ceux qui acceptent le changement ou le facilitent ont tendance à être ceux qui nous font avancer.

Alors que l’industrie funéraire est restée assez inchangée pendant des décennies, elle est maintenant obligée de réévaluer un système désuet qui ne sert plus tout le monde. Chacun a le droit de choisir comment il souhaite quitter ce monde, et de nombreuses personnes recherchent une autre façon de faire les choses qui répond à leurs besoins et souhaits. Bien que des limites existent toujours dans la région de Québec, de nombreux cimetières partout dans le monde prennent note de ce changement.

À Sherbrooke, un cimetière naturel a été créé qui permet la plantation d’une urne Bios ® et d’autres méthodes naturelles. François Fouquet est le directeur général de la Coopérative funéraire de l’Estrie, et est à l’origine du plus récent cimetière vert de la région.  »C’est très populaire. Les gens sont de plus en plus conscients de l’emprunte qu’ils laissent derrière eux, et je pense qu’il y a beaucoup de potentiel dans ces nouveaux modèles », a déclaré Fouquet. Il y a aussi un cimetière naturel d’urnes 100%  biodégradables à Prévost, dans les Laurentides, qui a ouvert ses portes en 2009.

Lorsque nous avons créé l’Urne Bios ® pour la première fois en 1997, nous ne savions pas comment les gens du monde entier réagiraient. Lorsque nous avons finalement décidé de commercialisé l’Urne Bios ® en 2013, nous savions que nous ferions face à de l’opposition et que ce ne serait pas toujours facile, mais nous nous sommes engagés à y arriver et à introduire un nouveau produit auquel nous croyons vraiment.

Ce que nous espérons, c’est que l’Urne Bios ® continuera à faire partie d’un dialogue ouvert autour de méthodes d’inhumation plus durables et plus respectueuses de l’environnement, et que les préférences des consommateurs aideront à ouvrir la voie à ce changement de paradigme indispensable.

Nous travaillons à la création d’une base de données des cimetières et des cimetières naturels qui permettent la plantation d’une Urne Bios. Si vous en connaissez un près de chez vous, commentez ci-dessous et faites-le nous savoir! Partagez vos réflexions avec nous et avec le reste de notre communauté.

Si vous avez des questions sur les restrictions ou limitations de plantation dans votre ville, état, province ou pays – commentez ci-dessous aussi ou contactez-nousà hello@urnabios.com

Bien à vous,

L’équipe Bios,

 

 

Que pensez-vous du fait que les cimetières doivent évoluer et accepter de nouvelles options d’inhumation alternatives ?

Laissez-nous vos commentaires ci-dessous. Nous serions ravis de savoir ce que vous pensez.

Pour être informé(e) des dernières nouvelles et actualités d’Urne Bios®, vous pouvez nous suivre sur nos réseaux sociaux Facebook Instagram,  Twitter, Pinterest et YouTube!

Join our mailing list to keep you updated of all Bios® news and get a 10% Discount!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *